Widgets Amazon.fr
Actualités   Plan du site  S'identifier  Abonnez-vous au flux RSS Rejoignez le groupe Obediences.net Visionnez les plus récentes vidéos |
           
 | Optez pour un navigateur performant Firefox Google Chrome Opera
Vous êtes ici : Accueil > L'Aquitaine en 1383

Accès direct

> un lieu
> un patronyme
> un polémiste

Connaissez-vous...

Postez vos images

Thèmes

La domination anglaise en Aquitaine : un phénomène multiforme

Cette carte a été réalisée sur la foi de documents historiques disséminés dans les séries du Public Record Office, à Kew en Angleterre, des Archives Nationales, à Paris, et des Archives départementales du Grand Sud-Ouest. Elle a été présentée en avant-première par Guilhem Pépin, chercheur de l'Université d'Oxford, à Leeds le 14 juillet 2009 (International Medieval Congress).

Retrouvez cette information sur le groupe Facebook | Obediences.net Rejoignez le groupe Obediences.net

A l'époque de la guerre de Cent Ans (1337-1453), le roi d'Angleterre revendique la souveraineté sur le duché de Guyenne. Les dimensions de ce duché ont varié selon les époques. Au traité de Brétigny en 1360 elles atteignent leur ampleur maximale. Vingt ans plus tard, l'emprise du duché est réduite à l'aire carroyée sur la carte : du Médoc à l'Entre-deux-Mers, elle s'étend aux Landes, à la Chalosse, la Bigorre, la Soule et le Labourd.

Guilhem Pépin a établi une liste de quelques 212 lieux et forteresses tenus par des compagnies d'hommes d'armes, des 'routiers', œuvrant au service de Richard II roi d'Angleterre. 175 des lieux cités ont pu être situés. Ils apparaissent sur la carte sous la forme d'un astérisque rouge.

A la suite de la reconquête française du duché, dans les années 1370, le gouvernement de Londres a perdu le contrôle des structures territoriales : il n'a cependant pas renoncé à exercer une domination multiforme sur l'Aquitaine de Brétigny !


Contact   Copyright © 2006-2010    Mentions légales   Qui sommes-nous ?   Plan du site