Vous êtes ici : Accueil > Eléments de culture générale > Connaissance, autorité et religions

Les Mosquées.

La terre m'a été rendue lieu de prière et pure. Quiconque parmi les hommes de ma communauté atteindra l'heure de la prière aura un lieu de prière et de pureté

Telles sont les paroles dites par le prophète Mahomet. Par ces dernières, on voit l'intérêt que porte le lieu de culte de tous les musulmans du monde, la mosquée. Ce terme vient de deux noms en arabe : le premier, Masjïd, signifie lieu de prosternation et le second est Jâmi' que l'on traduit par lieu de rassemblement. Ainsi, selon la croyance islamique, la première mosquée fut Majdid al-Haram, connue également sous le nom de Kaaba à la Mecque, et aurait été édifiée par Adam puis reconstruite par Abraham et son premier fils Ismaël sur les ordres de Dieu. De plus, ce lieu de culte servant essentiellement pour les prières quotidiennes, est souvent entouré de minarets n'excédant pas le nombre de six pour ne pas dépasser les sept de la grande mosquée de la Mecque, tout en étant surmonté d'un dôme en guise de toit. Ainsi, la grande mosquée de Cordoue en Espagne, celle de Khatem al-Anbiyaa à Beyrouth ou encore celle d'Assouan en Egypte sont les grandes mosquées de notre planète. Mais, en quoi ces lieux, en plus d'être des lieu de culte, exercent-ils une autorité sur les fidèles du Coran?

mosquee_assouan.jpg Mosquée d'Assouan, Egypte., http://fr.wikipedia.org/wiki/Assouan.

1.1 L'architecture des mosquées.

Avant tout, une petite description des différentes parties du lieu s'impose. La mosquée possède à l'intérieur une salle des prières qui ne possède aucun objet ou image mais des calligraphies qui sont généralement des versets du livre sacré. Dans cette salle, on retrouve souvent le mihrab qui est une niche entourée de deux colonnes indiquant la qibla, la direction de la Kaaba à la Mecque, c'est à dire l'orientation que les musulmans doivent emprunter pour prier. A droite du mihrab, on trouve un pupitre appelé le minbar qui sert notamment pour la prière du vendredi.

salle_des_prieres.jpg salle de priere, mosquée Hassan II, Maroc., http://fr.wikipedia.org/wiki/Mosqu%C3%A9e_Hassan_II.

On trouve également des zouïas dans certaines mosquées: ce sont des complexes religieux qui sont essentiellement destinés à l'enseignement coranique et aux pratiques spirituelles. Enfin, il y a une sorte de hall, qu'on appel l'iwan où au centre on retrouve souvent des fontaines à ablutions.

Plan d'une mosquée, MSN Encarta.

En outre, afin de construire une mosquée, plusieurs plans sont possibles. Parmi ces derniers, on retrouve le schéma arabe qui est le premier conçu se basant sur le modèle de la maison du prophète à Medine et possédant une forme carré ou rectangulaire. Elle est composée d'une cour à portique, d'une salle de prière à colonnes et de nefs dirigées vers la quibla. Ces dernières ont été construite entre autre sous le règne des Abbassides et des Omeyyades. Autre exemple de plan, l'Ottoman. Celui ci apparaît après la prise de Constantinople en 1453 grâce à une grand architecte, Sinan. Le lieu se compose d'une salle de prière logée sous une immense coupole et montre les signes d'une influence Byzantine.

1.2. Les règles et fonctions du lieu sacré.

Comme tout lieu de culte, les personnes pénétrant dans une mosquée sont tenues de respecter des règles. Il est interdit de parler à voix haute, d'applaudir sauf pour les femmes quand l'imam a fait une erreur; les hommes et les femmes ne sont généralement jamais ensemble puisqu'ils sont souvent séparés par un mur ou un rideau; les fidèles sont tenus d'ôter leurs chaussures et de pratiquer l'ablution; enfin selon le Coran les individus pratiquant une religion polythéiste ne sont pas autorisés à entrer dans la mosquée.

La participation des femmes à la prière en commun n'est absolument pas interdite, mais comme le rapporte une parole du Prophète : ”n'empêchez pas vos femmes d'aller aux mosquées mais leurs foyers sont mieux pour elles”, faire la prière à la maison est donc préférable et si ces dernières souhaitent quand même aller en ce lieu, elles doivent éviter tout maquillage et parfum qui pourrait séduire. En outre, la prière du vendredi midi qui se tient à la mosquée est interdite aux femmes bien que celles ci peuvent quand même y assister et écouter le sermon de l'imam.

Après avoir vu les diverses règles, observons à présent les fonctions de ce lieu de culte. Tout d'abord il exerce une vocation religieuse avec le salat qui est un des cinq pilliers de l'Islam et qui oblige les musulmans à faire cinq prières quotidiennes ; une autre tâche religieuse concerne le troisième pilier de l'Islam où les musulmans doivent observer le zakat qui correspond à un don de 2,5% de l'épargne de la personne concernée. De plus, la mosquée assure une mission éducative auprès notamment des enfants musulmans qui apprennent par cœur des textes coraniques servant de base à l'instruction et leur permet de ne pas oublier la culture de l'Islam ainsi que de les aider à trouver leur place dans la société. Elle exerce aussi un rôle social en venant en aide aux plus démunis et à ceux connaissant des difficultés en leur apportant par exemple un soutien moral ou financier.

1.3. Des mosquées utilisées pour le prêche de la violence.

Cependant, bien que l'Islam, comme le Christianisme, autorise à lutter en cas de légitime défense avec des règles de combat précises qui incluent entre autre l'interdiction de faire du mal aux civils, certaines personnes utilisent les mosquées afin de diffuser des messages haineux et violents.

Ainsi, la fin du XXème siècle voit une augmentation du nombre des mosquées utilisées à des fins politiques parfois contestés. Prenons l'exemple du Canada où en juin 2006 dix sept terroristes présumés ont été arrêtés car ces jeunes musulmans avaient intégrés une mosquée dans laquelle ils avaient été séduis par la propagande dangereuse financée par l'Arabie Saoudite, qui s'implique entre autre dans la construction de mosquées dés les années 1960 avec la fondation de la Muslim World League. Dans ce lieu, des personnes prêchant le radicalisme enseignaient la promotion à la violence et à la haine contre l'ennemi de l'Islam pour organiser le Djihâd, qui à noter dans le Coran ne signifie en aucun cas la “guerre sainte” mais “l'effort”.

Autre fait se déroulant à Islamabad, la capitale du Pakistan, dans la mosquée Rouge où les Talibans, qui sont un groupe de fondamentalistes religieux, occupent ce lieu afin d'islamiser une société qualifiée d'obscène qu'ils souhaitent changer par divers moyens. Cette mosquée contient aujourd'hui deux madrassas, qui sont des écoles, abritant sept mille membres qui suivent des cours de charia, c'est à dire des leçons sur les règles de conduites applicables aux musulmans. En suivant ce lien, vous trouverez un reportage exceptionnel réalisé par Sara Daniel pour le Nouvel Observateur et qui a pu entrer dans la Mosquée Rouge: http://videos.nouvelobs.com/video/iLyROoafYczt.html

Ainsi pour conclure, on peut dire que les mosquées exercent une certaine autorité sur leurs fidèles en leur inculquant les préceptes du livre sacré et en leur recommandant d'organiser au mieux leur vie selon les fondements du Coran. Cependant, dans un nombre restreint de mosquées, on trouve des bases d'imams extrémistes préconisant la violence politique et des idées islamistes extrémistes.

Liens

Bibliographie

  • L.GOLVIN, Essai sur l'architecture religieuse musulmane, tome I à IV, Paris, 1970-1976.
 
mosquee.txt · Dernière modification: 2009/06/01 19:49 (édition externe)
 
Sauf mention contraire, le contenu de ce wiki est placé sous la licence suivante:CC Attribution-Noncommercial-Share Alike 3.0 Unported
Recent changes RSS feed Donate Powered by PHP Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki